Le cardinal Müller s’exprime; écoutons le :

Posté le 19 novembre 2016 par catholicite dans Figures d'Eglise

Samedi, 19 novembre 2016. Le Cardinal Gerhard Müller, Préfet de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi, a publié un nouveau livre dans lequel il tente de défendre la foi catholique face aux confusions actuelles qui se répandent dans les rangs de l’Eglise catholique. 
En lisant attentivement cet ouvrage, on voit qu’il se présente comme une façon polie et indirecte de corriger de nombreux points touchant aux déclarations de François concernant les questions de Foi et de Morale.

2016-11-18_13-49-37

Parmi les affirmations du Cardinal Müller :
- une décentralisation de l’Eglise catholique conduirait à ruiner son universalité et sa cohésion (p. 103) ;
- une synodalité excessive risque de transformer l’Eglise en une simple institution humaine (p. 104) ;
- placer le “sensus fidei” des croyants en parallèle avec le Magistère conduit à remplacer la doctrine par des idées subjectives (p. 105) ;
- le célibat sacerdotal doit être maintenu et il ne saurait être question d’envisager d’ordonner des femmes (p. 119) ;
- les mots du Pape François : “Qui suis-je pour juger ?” ne doivent pas être compris comme un appel à abandonner tout jugement. Le Pape et les évêques ont à dire clairement ce qui est vrai et ce qui est faux (pp. 128-129) ;
- les catholiques n’ont aucune raison de célébrer le 31 octobre 1517 [la Réforme protestante] puisqu’elle a brisé la communion de l’Eglise d’Occident (p. 156) ; 
- les divorcés “remariés” ne peuvent pas avoir accès à la communion (p. 211) ;
- la miséricorde ne peut pas conduire à relativiser les commandements de Dieu (p. 272) ;
- l’enfer (damnation éternelle) et le purgatoire sont des réalités qui ne sauraient être remises en question (pp. 271, 273).

Pro Liturgia 

 Pour le cardinal Müller, les catholiques n’ont « aucune raison de célébrer » la Réforme

À l’approche des 500 ans de la Réforme, le cardinal Gerhard Müller a déclaré dans un livre que les catholiques n’ont « aucune raison de célébrer »  cette date, «qui mena à la rupture du christianisme occidental » .

Dans un long livre d’entretiens, récemment paru en espagnol, Informe sobre la esperanza (Rapport sur l’espérance), le cardinal Gerhard Müller, préfet de la Congrégation pour la doctrine de la foi, met en garde contre une « protestantisation » de l’Église catholique. Et déclare : « Nous, les catholiques, n’avons aucune raison de célébrer le 31 octobre 1517, la date qui marque le début de la Réforme et qui mena à la rupture du christianisme occidental. »

Plus loin, le cardinal allemand précise sa pensée : « Si nous sommes convaincus que la révélation divine est restée inchangée et préservée à travers les Écritures et la Tradition, dans la doctrine de la foi, dans les sacrements, dans la constitution hiérarchique de l’Église, fondée sur le sacrement de l’ordination sacerdotale, nous ne pouvons accepter qu’il existe des raisons suffisantes pour se séparer de l’Église

La Croix 1er avril 2016

Répondre

D'autres nouvelles

Chants et prières

Le Notre Père

      Ayant eu la chance de naître dans une famille chrétienne, ...

Figures d'Eglise

On portera la main sur vous

      On portera la main sur vous et l’on vous persécutera ...

Jésus

Et toi tu fais quoi pour l’éternité ?

Et toi tu fais quoi pour l’éternité ? Du Père ...

Marie

Le Cœur Immaculé de Marie

Le Mouvement sacerdotal marial   Le 8 mai 1972, lors d’un pèlerinage ...

Non classé

Aimer au-delà

cliquez sur ce lien pour visionner la vidéo   Aimer au-delà   Nos idées, ...

Politique

Emballement médiatique…

cliquez sur ce lien pour visionner la vidéo Les mass-médias s’emballent ...

Promotion de la vie

« L’univers sans l’homme »

  cliquez sur ce lien pour visionner la vidéo   Dieu a tiré ...

Fruitdelaterretravaildeshom... |
Evangilegrec |
PUISSANT MAITRE MEDIUM SHA... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Formation permanente
| Cougar58bowl
| شبكة الدفاع عن القرآن الكريم